la charte

télécharger la charte du tdb en pdf

Bienvenue qui que tu sois ! (trans, pédé, gouine, poilu-e, rien du tout, moins que rien, feignasse, freaks, tordues, boiteuses, animale de toute sorte, rmiste, squatteureuses, paria, militantes, anormales, poissons, grenouilles, etc)

On est un lieu d’activités et d’habitation transpédégouine (tpg) féministe.

On organise des ateliers, des échanges de savoir, des discussions, des chantiers, des concerts, tpg et féministes, et on soutient aussi d’autres luttes, donc viens, propose ton truc, on se fera un plaisir de partager ! On aime aussi les concerts hardcore sans relou, les projections de bons films, les débats passionnants contre l’oppression dévorante de notre société…

Si tu as des projets, tu peux écrire à troudeballes31@gmail.com.

Dans le TDB il y a… une maison et parfois des caravanes, une salle collective, un sleeping-bus, un jardin. Il a aussi un potager et une bibliothèque gérés par d’autres collectifs. Dans la maison la cuisine et le salon peuvent être utilisés pour la bouffe végétarienne/vegan et des activités en petits groupes. (A voir avec les habitantes). Il y a souvent des temps en non-mixité alors il vaut mieux se renseigner avant de rentrer ou de planifier une activité. Si une activité fait beaucoup de bruit pense à en parler avec les habitantes (par exemple, penser à une heure de fin pour les concerts ou les activités à la tronçonneuse).

On est contentes que tu organises un truc ici. Pour nous, comme tu l’as vu dans le texte de présentation, ce lieu safe nous est précieux. Il est important que les activités qui se déroulent nourrissent des dynamiques qui vont dans ce sens.

On a donc choisi un principe d’auto-responsabilité afin de créer un espace chouette, accueillant et safe. Concrètement qu’est-ce que ça veut dire ?

Ca veut dire faire le ménage : nettoyer, sortir le verre, rentrer les chaises, etc… bref rendre l’espace accueillant pour les prochaines utilisatrices.

Ca veut dire aussi que tu peux t’investir dans le lieu : il y a un tableau des besoins du moment en argent, en matos, en travaux pour le tdb, renseigne-toi.

Penser aussi à respecter les zones non fumeuses et à faire attention partout à celles que la fumée dérange. C’est chouette si tu viens pas avec les chiens car c’est pas grand et il y en a déjà qui vivent dans le lieu (pense à vérifier si il y a des gens qui ont peur des chiens)

Plus précisément dans un espace féministe et transpédégouine et qui veut lutter contre les oppressions comment fait-on concrètement pour que toute le monde se sente bien ?

L’idée c’est que tu fais ce que tu veux, que tu juges pas les gens pour leurs comportements ou apparences, mais aussi, qu’en tant que participantE et en tant qu’organisateurice, tu fais super gaffe à ce que tout le monde se sente inclusE, bienvenuE, c’est-à-dire que tu es attentiVE si tu vois que quelqu’unE se sent pas bien, et que tu fais en sorte que ça change.

  • Alcool : si t’es relouE quand t’es bourréE va boire ailleurs et si tu prépares le bar, pense à proposer des softs (sans alcool) funky et moins chers que l’alcool et toujours de l’eau
  • Bouffe : pas d’animaux morts ici merci. La bouffe est toujours bienvenue (ventre plein toujours content). Repas végétariens et toujours avec un truc vegan (si on va jusqu’au bout de notre idée il faudrait aussi un truc sans gluten)
  • Argent : on pratique le prix libre, toi tu fais comme tu veux. Tu peux penser à mettre une table d’entrée libre par exemple, tu peux fixer des prix (surtout pour les soirées de soutien), mais pas cher. Cet espace est non-commercial, et l’argent ne peut en aucun cas y créer des discriminations (ça veut dire que si quelqu’unE a faim et pas de thunes, on lui donne à manger).

Un espace libre de sexisme…

Ici c’est un espace où on lutte contre les discriminations : d’abord le sexisme et l’hétérosexisme, c’est-à-dire toutes les discriminations liées au sexe, au genre et à toutes les formes de sexualités (plus connues sous les termes de transphobie, lesbophobie, homophobie, biphobie, intersexophobie, machisme…).

On est aussi touTEs traverséEs, à différents degrés, par des discriminations différentes sans pour autant avoir conscience de ce que les autres vivent. On est un espace où on veut que les gens se sentent bien, on leur laisse donc la place pour exprimer les oppressions qu’elles subissent, malaises, questions qui les traversent (racisme, validisme (physique et mental), normes de beauté et de poids, nudité…). Si quelqu’unE dit que quelque chose ne va pas, même si ça ne nous semble anodin ou pas important, c’est légitime et on doit en tenir compte.

Quelques exemples concrets :

  • Drague reloue et consentement : Il arrive très souvent qu’on (gouines, meufs, trans, pédés) se fasse draguer de façon reloue et non consentie dans la vie de tous les jours. Ici, c’est la personne qui se fait draguer qui décide si c’est relou. Toi, en tant qu’organisatrice, tu restes attentive, tu la soutiens dans ce qu’elle veut faire afin qu’elle se sente bien (ça peut être virer la personne relou, arrêter le concert pour visibiliser ce qui se passe…).
  • Si un mec reloute une nana et que tu es un mec et que tu veux la soutenir, fais gaffe à ce que ça ne tourne pas au combat de coqs.
  • Un gros moment de relouterie très fréquent, c’est quand un mec hétéro arrive et déclare « mais moi aussi je suis lesbienne, j’adore les femmes, je suis très tendre ». C’est pénible et pas acceptable dans ce lieu. Par ailleurs, « putain », « pute », « enculé » et « salope » ne sont pas des insultes !
  • Demander « T’es un garçon ou une fille ? » ou « T’es de quelle origine ?» c’est aussi débile que de dire « Salut est-ce que t’as tes papiers? ». Ce n’est pas que le sujet est tabou mais quand on ne se connait pas c’est intrusif et oppressant.
  • Arriver dans un moment non-mixte et remettre en question la non-mixité c’est relou et inutile. On est ouvertEs aux débats de fond, mais pas tout le temps et pas toutEs. Choisis les moments appropriés.
  • Les pogos ça peut être sympa mais ça peut aussi être violent. Fais gaffe aux gens qui t’entourent et ne présume pas de leurs envies ou de leurs aptitudes physiques.
  • On est bien contentEs ici (parce que c’est rare) d’être dans un espace où l’on n’est pas priSEs pour des hétéros. Si tu as besoin d’afficher ton hétérosexualité, tu as toute la terre pour être démonstratiVE. Laisse l’espace à celleuxs qui ne peuvent pas toujours être visibles à l’extérieur.
  • En discussion (formelle ou informelle) on doit faire attention à qui prend la parole, la monopolise ou ne parle pas du tout, tentons de créer un équilibre ensemble (si tu prends les tours de parole, met en premier les gens qui ont envie de parler et qui n’ont pas encore parlé).
  • Les activités proposées peuvent ne pas être directement liées aux questions et problématiques transpédégouines et féministes. Toutefois elles ne peuvent en aucun cas porter des valeurs contraires à celles de ce lieu ! Ça veut dire qu’on n’invite pas en concert des groupes qui ont des propos insultants pour les minoriséEs, ou dont les membres ont par ailleurs des activités/propos/comportements qui nous dérangent. Ca veut dire également qu’on réfléchit à ce que dit un film avant de décider de le projeter (ou alors on le présente pour expliquer pourquoi il nous parait intéressant. Mais « c’est raciste mais c’est de l’humour », ça vaut pas…), etc. Enfin, si on voit une activité programmée qui semble poser problème, il faut en parler !
  • Dans la liste des trucs qui peuvent ne pas être compris, il y a les expériences douloureuses de l’intime (abus, violences, agression, harcèlement) que la plupart d’entre nous ont vécu. Peut-être toi aussi ? On essaie de se soutenir là-dessus mais parfois il y a des détails qu’on peut juger insignifiants et qui vont faire bugger quelqu’unE, prêtes-y super attention. Quand une personne pète un boulon, c’est pas pour rien, souvent c’est lié à son histoire. Alors plutôt que de la traiter d’hystérique ou d’alimenter un conflit, on met notre ego de côté et on est à l’écoute.
  • Ici on veut que, comme les mecs un peu partout, les meufs et les autres puissent se balader torse-poil si ça leur chante. On espère que l’espace est assez accueillant pour que tout le monde, quel que soit son corps, se sente bien pour le faire. Par contre, d’un autre coté, si la nudité met quelqu’unE mal à l’aise, elle est tout à fait légitime pour le dire, l’espace safe, il est aussi pour elle !
  • Quand une fille fait la technique, elle sait ce qu’elle fait. C’est pas parce qu’un pédé est en robe qu’il sait faire de la couture. Et surtout : pour toi, le tdb c’est un espace merveilleux où tu as la possibilité de changer tes habitudes genrées. Dans ton collectif si les mecs portent les trucs lourds et les filles font les tâches ménagères alors profites-en pour tout remettre en question. A toi de trouver des stratégies concrètes pour que cette remise en question soit effective quand tu es au tdb. (il y a des brochures sur la répartition des tâches etc, et tu peux aussi venir nous demander).

Voilà, ce ne sont que quelques exemples, le plus important c’est que tu restes attentive à ce que tout le monde se sente bien…

Pour récapituler, une petite…

Fiche pratique :

  • Avant : Tu lis le texte de présentation et la charte (disponibles au tdb et sur le blog, tidibi.wordpress.com) et tu vois si ton projet a sa place ici.
  • Pour proposer : il y a une réu le 1er et le 15 de chaque mois à 18h30 pour présenter ton projet et en discuter avec nous. C’est bien si tu nous décris un peu le truc par mail (troudeballes31 at gmail.com) avant, qu’on ait le temps de touTEs en prendre connaissance.
  • Pendant : Il y aura 1 ou 2 personnes du collectif qui seront référentEs pour t’accueillir, elles auront les clefs, tu auras leur numéro, etc …
  • Sur l’affiche, le flyer, tu n’oublies pas de faire apparaitre que c’est un squat féministe transpédégouine, et qu’on n’est pas obligéE de ramener ses chien-ne-s.
  • Assure-toi que tous les membres de ton collectif ont lu la charte et se sentent responsables de veiller à ce que le lieu reste safe (si vous ne comprenez pas trop de quoi il retourne pour telle ou telle oppression, il y a des brochures…)
  • Après : Merci de faire le ménage vite et en vrai ! Si vous dégagez des sous, il y a un prix libre pour les frais du tdb (gaz, électricité, chantiers) et pour les activités. Tu donnes ça à ta référente. Merci beaucoup !

Voilà ! On espère que tu as grave envie de recommencer (et que nous aussi…) !

Ecris-nous ! troudeballes31 (at) gmail.com

Tiens-toi au courant des activités ! (tidibi.wordpress.com)

Viens aux réus ! les 2è et 4è dimanches du mois, à 16h au TDB, et c’est chouette d’apporter à manger (végé !) et à boire (sans alcool !)

  1. Je la trouve vraiment bien votre charte, les ‘filles’. A très bientôt !

  2. juste un petit message de soutien a votre coléctif que je trouve super sympas

  3. c’est vachement bien cette charte, à tout bientôt !

  4. « If I had a hammer i’d smash patriarchy »

    Dommage que vous n’ayez qu’un blog et que vous ne smashiez que les noisettes des camarades hétéros

  5. J’ai adoré lire cette charte ! Elle redonne espoir.
    Ce qui me vient pour la résumer, c’est « EMPATHIE » !
    Une qualité qui devrait être développée dès le plus jeune âge…

  6. Salut à toutEs, juste pour dire que ça fait rêver et espérer de voir un lieu comme celui-ci pour nous les tpg. J’adorerai passer mais bon pour le moment suit un peu loin (Malaga ou Lyon), mais si je passe par Toulouse sûre que je passe.

    Je me demandais, comment avez-vous faitEs pour creer le groupe de départ ? Vous vous connaissiez déjà ? Vous avez commencez a avoir le projet et de bouche à orreiles le groupe c’est formé ? C’est que ça serait le rêve creer quelque chose du genre sur Malaga, un peu la déprime de l’hetero-presence autour de moi actuellement ^^

    Juste j’adore et j’espère que tout se passera le mieux pour vous 🙂

    Besos wuapxs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :